Solutions


Puisque le lombricompostage s’appuie sur des processus biologiques et qu’il implique des organismes vivants, c’est aussi une méthode qui comporte une part d’imprévu. Le lombricompostage est facile à réussir c’est une question d’équilibre !!! Heureusement, pour chaque problème, nous pouvons apporter des solutions. En général, il faut simplement ramener le système à un état d’équilibre (carbone/azote) qui lui permet de bien fonctionner.

 

Il est à noter que l’ajout de trop grandes quantités de déchets alimentaires est une cause fréquente de déséquilibre. C’est souvent de cette façon qu’arrivent les odeurs indésirables ou les mouches à fruits.

Ainsi, il est important d’observer et de respecter la capacité de digestion de votre lombricomposteur, surtout lors de la phase de démarrage lorsque la quantité de vers est faible et pas en adéquation avec de grosse quantité de déchets. Vous serez peut être amené à mettre aux ordures une partie de vos matières putrescibles. Même dans ce cas, vous aurez tout de même contribué à réduire la quantité de déchets à traiter, et votre expérience du lombricompostage demeurera positive.

Odeur de putrÉfaction

Problème : Il y a trop de nourriture les vers ne sont pas assez nombreux.
Solution : Diminuer l’apport de nourriture le temps que les vers se reproduisent.

Odeur d’ammoniac

Problème : Il y a trop de matières riches en azote (les matières vertes et fraîches).
Solutions : Équilibrer le système en ajoutant des matières riches en carbone (papier journal, boîte de carton, etc.).

Odeur de soufre

Problème : La litière est gorgée d'eau et il manque d'air dans le lombricomposteur.
Solution : Ajouter du papier journal sec déchiqueté dans lombricomposteur et le mélanger au compost en transformation.  Entrouvrir le couvercle et diminuer l'alimentation pendant quelque temps.

Des vers grimpent sur les parois

Problème : Le substrat est trop humide.
Solution : Adopter le même comportement que pour l'odeur de souffre.

Problème : Le substrat est trop acide.
Solution : Ajouter des coquilles d’oeufs séchées réduites en poudre ou de la chaux dolomitique.  Si vous avez offert beaucoup de café ou d’agrumes, il est conseillé de chauler le substrat, utiliser les coquilles d’œufs ou encore la chaux dolomitique dans votre ensemble de départ.

Mouches À fruits

Problème : De la nourriture exposée à l’air libre attire les mouches (fruits et déchets sucrés) et leur permet de pondre leurs oeufs.

Solution : Toujours recouvrir les résidus avec des matériaux carbonés (morceaux de papiers ou de cartons, journal, boîtes d’oeufs). Si la contamination est importante recouvrir avec une couche de journal ajouter une couche de 1 cm de terreau ou de tourbe, descendre le panier dans les étage plus bas  et continuer votre lombricompostage.

 

 

© 2017 Vers un avenir Vert. Tous droits réservés